Les travaux de l’agence Santé Publique estiment le nombre de morts dû à la pollution de l’air à 48 000 décès par an. Les particules fines sont les plus dangereuses, car elles pénètrent profondément dans notre système respiratoire. Le gouvernement prend des mesures, pour améliorer la qualité de l’air. Mais nous pouvons agir à notre niveau, pour faire baisser la pollution en ville.

Faire baisser la pollution en ville : se déplacer autrement

Pour beaucoup, il n’est pas envisageable de se passer totalement d’automobile. En revanche, diminuer ses trajets est facile. Il suffit, par exemple, de regrouper ses courses. Aller au supermarché une fois tous les dix jours au lieu de toutes les semaines. Renoncer à prendre le volant pour les déplacements courts peut être salutaire à la fois pour la planète et pour votre santé. Dans notre pays, 40% des trajets en voiture font moins de deux kilomètres. Or, il est aussi bien de ne pas oublier que c’est lorsque le moteur est froid que la voiture pollue le plus.

Pour diminuer l’impact de vos déplacements sur la pollution atmosphérique, des solutions existent : covoiturage, couper le contact lors d’un arrêt prolongé, adopter une conduite souple, limiter l’usage de la climatisation qui entraîne une surconsommation de 10 à 25%.

Enfin, une voiture bien entretenue pollue moins et elle consomme moins. Ainsi, vous faîtes du bien à l’environnement mais également à votre porte-monnaie. A titre d’exemple, un filtre à air bouché augmente la consommation de carburant de 10%. Si vous souhaitez connaître plus d’informations sur les causes de la pollution en ville et ses solutions pour la réduire, de nombreux sites ou magazines dédiés à l’environnement et à l’écologie publient de nombreux articles à ce propos.

Réduire la pollution passe par la connaissance des éléments qui la déclenchent, certains magazines de science, d’environnement et d’écologie vont plus loin sur le sujet

 

Bien sûr, la solution du covoiturage pour réduire la pollution atmosphérique est aussi à envisager si vous ne pouvez pas emprunter les transports en commun. L’usage d’un véhicule serait ainsi optimisé et la réduction de la circulation aurait des effets bénéfiques sur la pollution de l’air en ville.

Faire baisser la pollution en ville : consommer autrement

Lors de vos achats, vous pouvez privilégier les circuits courts. Les temps de transport des denrées alimentaires sont ainsi limités. En plus, vous avez la satisfaction de soutenir l’économie locale et de connaître le maximum d’informations sur la provenance de vos produits.

Mais agir sur la circulation automobile et celle des camions n’est pas de seul moyen de faire baisser la pollution en ville. En effet, nos intérieurs sont pollués. Pourtant, des solutions simples existent pour améliorer la qualité de l’air respiré dans les maisons, les bureaux, les écoles…

Il suffit, par exemple, de remplacer les nettoyants industriels par des produits naturels : vinaigre blanc pour tout détartrer, bicarbonate de soude pour nettoyer et désodoriser etc. De choisir de se meubler avec des matériaux bruts, naturels, limitant au maximum l’usage de colles chimiques. Pour la peinture de vos murs, il est aussi possible d’opter pour des peintures plus naturelles réduisant ainsi leur toxicité pour la santé et développant la préservation de l’environnement.

Vous pouvez également fabriquer vos propres produits de beauté. En plus de lutter contre la pollution, vous ferez du bien à votre corps en éliminant la présence de perturbateurs endocriniens nocifs pour la santé. Sur internet, les tutoriels DIY (do it yourself) en matière de beauté se multiplient. Vous apprendrez ainsi à fabriquer vos propres déodorants, dentifrices, crèmes hydratantes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation