Étude des anomalies végétales

La métamorphose des plantes : GOETHE et VAN TIEGHEM

GoetheCarpelle Van Tieghem

Goethe (1749-1832)

"Toute personne qui observe tant soit peu la croissance des végétaux remarquera aisément que certaines parties externes de ceux-ci se transforment parfois et passent tantôt entièrement, tantôt plus ou moins, à la forme des parties les plus proches..."
"La parenté secrète des différentes parties externes de la plante, à savoir des feuilles, du calice, de la corolle, des étamines, qui se forment successivement et comme naissant les unes des autres, a été reconnue depuis longtemps par les savants. On a nommé métamorphose des plantes l'action par laquelle un seul et même organe se montre à nous diversement transformé."
GOETHE Johann-Wolfgang (1790)

Ci-contre, dessin paru dans Éléments de Botanique de Van TIEGHEM (1898) montrant l'origine foliaire des carpelles

Rose, fraise... prolifères et ananas

Rose prolifèreAnanas Fraise prolifère

La tige qui porte une fleur en position terminale a, en principe, une croissance limitée (la fleur se fane, puis le fruit tombe et la croissance s'arrête). Parfois les roses présentent de façon anormale une croissance continue (le rameau continue à croître en traversant la rose). Chez l'ananas cette anomalie est devenue généralité.

1) Rose anormale, dite prolifère. Remarquer la poursuite (anormale) de la croissance à travers la fleur. Peinture de Turpin (d’après une aquarelle de Goethe) extraite de l’Atlas des Œuvres d’histoire naturelle de Goethe (1837), planche 5 Cliché Bibliothèque centrale, MNHN.
2) Ananas : une inflorescence qui a repris une croissance végétative.

Selon Goethe, ces anomalies végétales sont le signe de l'origine foliaire des différentes pièces de la fleur : les sépales, les pétales, les étamines, les carpelles sont des feuilles modifiées. C'est plus évident pour les sépales. Ouvrez une gousse de petits pois, elle ressemble bien à une feuille.
3) Les carpelles (petits grains verts) sur la fraise sont des petites feuilles repliées. Parfois la transformation n'est pas parfaite. La fraise est un rameau modifié dont les feuilles sont devenues sépales, pétales... On comprend mieux pourquoi on peut parfois y trouver des feuilles, comme le montre l'illustration. Vous comprendrez mieux maintenant pourquoi il y a des feuilles au sommet de l'ananas.

Le tubercule de pomme de terre

Pomme de terre anomalieSolanum tuberosum ou Morelle tubéreuse, plus connue sous le nom de Pomme de terre. Voici une anomalie riche de renseignements. Nous savons que les tubercules de pomme de terre, sont souterrains. Cela n'en fait pour autant des racines. Ici, nous voyons des portions de tiges renflées qui ressemblent à des tubercules mais aériens. Les tubercules sont donc des portions de tiges renflés souterrains. C'est une adaptation au gel très utile dans les Andes. La tomate, autre solanacée, ne sait pas faire cela. La pomme de terre est une tomate qui a quitté la côte pour grimper dans les montagnes andines où il fait plus froid. Pour y résister, elle a trouvé la solution qui consiste à enterrer une partie de ses tiges et à les bourrer d'amidon. Ainsi, l'hiver, les parties aériennes meurent pendant que les réserves souterraines subsistent. NB : les tubercules sont bien des tiges, la preuve, ils possèdent des bourgeons qu'on ne voit jamais sur des racines.

Bibliographie

1) GOETHE Johann-Wolfgang, La métamorphose des plantes, 1790.
2) Van TIEGHEM ph., Éléments de Botanique, Masson, 1898, p.338.
Lien externe en Allemand

Le coin technique